Barcelone Express : préparation et retour sur mon expérience

Barcelone Express : préparation et retour sur mon expérience

Tu es fan de l’émission Pékin Express ? Alors Barcelone Express est une aventure qui devrait te plaire ! Il s’agit d’une course en stop entre Bruxelles et Barcelone. Le challenge ? Être dans les 3 premiers du classement à l’arrivée à Barcelone pour disputer la finale et gagner un tour du monde ! J’y ai participé en 2017 avec mon copain et c’était une super aventure ! Retour sur mon expérience :

1500 km, 5 jours, 4 pays, 177 équipes, 1 gagnant

Comment ça se passe ?

Les règles du jeu

La course était divisée en 5 étapes. Avant de partir, nous n’étions pas au courant des étapes. On recevait une feuille chaque matin avec les instructions pour la journée. Il n’y a pas d’éliminés comme dans l’émission Pékin Express. Tout le monde va au bout du jeu.

En fin de chaque journée, il y a un classement. Le classement change chaque jour en fonction des arrivées. À l’arrivée à Barcelone, les 3 premières équipes du classement disputent la finale. L’équipe gagnante remporte un tour du monde !

Contrairement à l’émission Pékin Express, on peut avoir autant d’argent qu’on veut pour Barcelone Express et le dépenser comme on veut.

Manger et dormir

Pour manger, nous avions opter pour le pack food de Barcelone Express pour 90€ environ. Nous avions les petits-déjeuners et les repas du soir compris. Pendant la journée, honnêtement je n’avais pas super faim, j’étais trop dans la course (et pourtant je mange beaucoup et j’ai faim H24 en général !). On avait quand même emporté des fruits secs et des barres de céréales dans nos sacs à dos en cas de petites faims. Et on achetait parfois à manger aux stations service.

Pour dormir, on passait chaque nuit dans un campement avec les autres équipes et les organisateurs. On dormait dans notre tente.

Budget

La participation coûtait 250€ par personne mais il était possible de se le faire payer par des sponsors. On a contacté plusieurs entreprises et on a réussi à récolter les 500€ pour nous inscrire à 2.

À côté des frais de participation, il faut compter le pack food, les assurances, l’achat de matériel de camping si tu n’en as pas encore et les autres dépenses personnelles (trajet du retour, nourriture en dehors des repas compris dans le pack…).

Le trajet du retour

Tu dois organiser toi-même ton trajet du retour (encore en stop, en train, en avion…). Perso, on voulait rapidement rentrer en Belgique et on a donc pris un vol depuis Barcelone.

La sécurité

Avant de monter dans chaque voiture, on devait demander au chauffeur quelques informations comme son prénom et son numéro de téléphone, et on devait prendre sa plaque d’immatriculation en photo. On devait immédiatement envoyer la photo aux organisateurs via une application. Les organisateurs savaient donc en temps direct dans quelle voiture on se trouvait.

Pourquoi j’ai voulu faire ce jeu ?

Pourquoi j’ai voulu faire ce voyage ? Tout d’abord parce que je suis hyper compétitive et j’adore les jeux ! Mais c’était aussi un challenge personnel. C’était la toute première fois que je voyageais en sac à dos, que je faisais du camping, de l’auto-stop… J’avais envie de tester mes limites et de vive une nouvelle aventure.

Que faut-il emporter ?

Comme c’était mon premier voyage en backpack/camping, je ne savais pas du tout quoi prendre ! Si c’est aussi ton cas, jette un oeil à ma liste :

Matériel de camping

  • Tente
  • Sac à dos
  • Protection étanche
  • Essuie
  • Matelas
  • Poche à eau

J’ai tout acheté chez Decahtlon.

Vêtements et accessoires

  • 2 pantalons légers
  • 1 t-shirt par jour (on n’avait pas vraiment l’occasion de laver nos vêtements)
  • Pulls pour le soir
  • Sous-vêtements
  • Baskets
  • Tongs
  • Lunettes de soleil
  • Maillot
  • Vêtements pour la nuit

Produits d’hygiène

  • Gel douche
  • Shampoing
  • Brosse à dent
  • Dentifrice
  • Essuie léger
  • Mouchoirs
  • Lingettes intimes et lingettes pour le corps (parfois il n’y avait pas de douches ou elles étaient trop sales)
  • Gel anti-bactérien
  • Crème solaire
  • Après-soleil

Technologie

  • Téléphone
  • Chargeur
  • Batterie portable car on n’avait pas tout le temps accès à des prises

Autres

  • Kit de premier secours
  • Papiers d’identité
  • Argent
  • Lampe de poche
  • Bouchons pour oreilles (très utiles quand certains participants font la fête jusque 5h du mat’)

Même si tu fais du stop et que tu ne dois pas beaucoup marcher, il vaut mieux emporter le minimum et ne pas avoir un sac trop lourd.

Les étapes de Barcelone Express

Jour 1 : Bruxelles – Neuves-Maison, 360 KM

On a démarré à Bruxelles, dans le Parc du Cinquantenaire. On a reçu nos instructions pour la journée : on devait parcourir 360 km pour aller à Neuves-Maison, près de Nancy. C’est parti !  Ça a été la GA-LÈRE dès le départ. On n’avait jamais fait de stop, on ne savait pas trop comment s’y prendre… Alors que plein d’équipes avaient décollé en quelques minutes, il nous a fallu 1h30 pour quitter la ville.

Heureusement, le premier chauffeur qu’on a trouvé roulait jusqu’au Luxembourg, donc on a fait une bonne partie de la route en un seul coup. À Luxembourg ville, on a très rapidement trouvé une voiture qui nous a déposés à Thionville. Et là, on a attendu 3h en plein soleil. AUCUNE voiture ne s’arrêtait. Finalement, un chauffeur a eu pitié de nous et nous a pris dans sa voiture. IL devait aller jusqu’à Metz mais il a été super cool, il nous a conduit jusqu’à l’arrivée !

Auto-stop

On a donc seulement pris 3 voitures pour cette première journée. On est arrivée au camp après 7 heures de stop. Le camp était situé dans une ancienne forteresse, l’endroit était canon ! On a mangé un barbecue et on a eu la chance de participer à des activités. J’ai fait du tir à l’arc et de la tyrolienne (après avoir pleuré pendant 15 minutes pcq j’ai trop le vertige haha)

Jour 2 : Neuves-Maison – Pont-de-Vaux, 310 km

Le point de départ du jour 2 était la place Stanislas à Nancy. Cet endroit est vraiment magnifique ! Ça n’a pas été simple de sortir de la ville… On a reçu nos instructions avec l’itinéraire de la journée. Destination : Pont-de-Vaux, à 310 km de là.

On a eu de la chance de rencontrer une femme géniale, qui était supposée rentrer chez elle, à 10km de là. Mais elle a décidé de partager un bout d’aventure avec nous et elle nous a conduits à Dijon, 200 km plus loin ! C’était un super chouette trajet.

Après Dijon, ça a été plus compliqué… On a pris 4 autres voitures et on est arrivés au camp après 9h d’auto-stop. Le camp se trouvait dans une sorte de parc au bord d’un rivière, c’était chouette !

Jour 3 : Pont-de-Vaux – Avignon, 320 km

Le stop était de plus en plus difficile. On pensait avoir galéré la 1ère journée, mais c’était de pire en pire ! On devait se rendre à Avignon. On a pris 6 différentes voitures et on a mis 11 heures pour y arriver !

Il faisait déjà sombre à notre arrivée au camp et c’était un peu galère pour monter la tente. Le camping était situé près du fameux pont d’Avignon. Pour une fois, on était en ville et on a pu aller faire un tour en soirée dans Avignon.

Avignon

Jour 4 : Avignon – Gérone, 335 km

Le jour 4 a été le plus éprouvant, physiquement et mentalement. On a rapidement quitté Avignon, mais on a été bloqués à Nîmes pendant 3 heures. On a ensuite pris 3 voitures différentes jusqu’à Perpignan, où on a encore été bloqués.

Il était super tard et on était encore à environ 100 km de Gérone. On était bloqués dans une aire avec des hôtels, on a donc décidé que c’était plus safe de s’arrêter là. On a passé la nuit dans un hôtel pourri et c’était super cher, ma tente me manquait presque ! Mais on s’est fait un bon resto et on est parti super motivés le lendemain pour la dernière étape direction Barcelone.

Jour 5 : Perpignan (Gérone pour les autres équipes) – Gava (Barcelone), 210 km

Après la déception de la veille, on était super déterminés à arriver rapidement à Barcelone. Alors que la plupart des équipes étaient déjà à Gérone, on était encore à Perpignan. On s’est donné à fond pour le stop : on dansait sur le bord de la route, on suppliait les chauffeurs de nous prendre… et on a trouvé 2 mecs qui nous ont déposé juste après la frontière espagnole.

Mais ils nous ont déposés dans une mini ville et ça s’annonçait difficile pour trouver une nouvelle voiture ! On a eu la chance de tomber sur un homme qui roulait droit jusqu’à Barcelone ! Mais l’arrivée était à Gava, à 20km au sud de Barcelone, et notre conducteur nous a conduit en plein centre de la ville… Nouvelle galère ! Le règlement stipulait qu’on pouvait prendre un bus pour quelques kilomètres. On a donc pris un bus pour sortir de la zone touristique, et ensuite on a marché longtemps pour sortir de la ville et être proche de l’autoroute. Il ne nous restait plus que 15 kilomètres avant d’arriver, et on a rapidement trouvé un couple qui a accepté de nous déposer au campement. On a franchi la ligne d’arrivée après 5 heures de stop.

Le dernier camp était top, il y avait une piscine et on était au bord de la plage. La compétition était terminée, on pouvait donc relâcher la pression et profiter des lieux.

Notre classement

Alors, là on n’a pas géré ! On a terminé 113ème sur 177 équipes. On aurait pu faire beaucoup mieux avec un peu de stratégie, mais on garde un super souvenir de cette aventure. J’ai appris à faire face à mes peurs, comme dormir dans une tente en pleine nature, faire du stop avec des inconnus, sauter en tyrolienne… et ça, c’est génial !

Si toi aussi tu veux participer à cette aventure, rends-toi sur le site officiel de Barcelone Express pour t’inscrire à la prochaine édition !

Laisser un commentaire